Chargement

De plus en plus de voitures malussées

Posté le : 05/06/2017

En avril 2017, la part des voitures diesel dans les immatriculations totales se redresse de 1,1 point à 47,9 % et celle des voitures essence est en légère hausse (+ 0,1 point) à 48,4 %. Dans le même temps, la part des voitures à motorisations alternatives recule de 1,2 point à 3,7 % compte tenu des baisses de 0,8 point de la part des hybrides (2,8 %) et de 0,4 point de celle des électriques (0,9 %). Du coup, la hausse des émissions moyennes de CO₂ des voitures se poursuit (+ 1,0 g/km à 111,4 g/km) comme celle de la part des voitures affectées d’un malus (+ 0,7 point à 17,2 %).
En avril, la part des voitures bénéficiant d’un bonus est de 1,1 %. Elle chute de 3,4 points après avoir baissé de 0,7 point sur les deux derniers mois. Cet important recul est lié à l'exclusion du bonus des voitures hybrides non rechargeables livrées depuis le 1er avril 2017 (celles commandées avant le 1er janvier 2017 et livrées avant le 1er avril bénéficiaient encore du bonus). La part des voitures affectées d’un malus continue de progresser avec une hausse de 0,7 point en avril, soit un sixième mois consécutif de progression. Elle s’établit à 17,2 % soit son plus haut niveau depuis janvier 2015. La part des véhicules utilitaires légers bénéficiant d’un bonus, soit celle des véhicules utilitaires légers électriques, les seuls à émettre moins de 60 g/km de CO₂, s’établit à 1,0 % des immatriculations.

Autres articles

Copyright @ ACTUSITE 2017 - Mentions légales