Chargement

Suramortissement fiscal pour le numérique

Posté le : 02/05/2016

Le Sénat a adopté ce jour, dans le cadre de l’examen du projet de loi pour une République numérique, un amendement prolongeant le dispositif de suramortissement entré en vigueur le 15 avril 2015 et introduit par la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques.
Le dispositif de suramortissement s’adresse à toutes les entreprises réalisant un investissement productif éligible entre le 15 avril 2015 et le 14 avril 2017, sans distinction de secteur (agriculture comme industrie) ou de taille (de la TPE à la grande entreprise), à la seule condition qu’elles soient soumises à un régime réel d’imposition.
Le Gouvernement a décidé de sa reconduction d’un an, jusqu’au 14 avril 2017, afin d’accompagner la reprise de l’investissement productif en France. Cette mesure a, selon l’INSEE, contribué depuis son entrée en vigueur à la croissance de l’investissement des entreprises.
L’INSEE prévoit que celui-ci augmentera de +0,7 % et +0,8% aux deux premiers trimestres de l’année 2016 (+3,3 % en glissement annuel). »
A l’occasion de cette prolongation, le Gouvernement a souhaité étendre la mesure aux réseaux de communication par fibre optique, notamment dans le cadre du Plan France Très Haut Débit, ainsi qu’aux serveurs informatiques dès lors qu’ils sont prévus pour une utilisation au sein d’une baie informatique, y compris les machines destinées au calcul intensif, « les supercalculateurs ».
L’extension du dispositif de suramortissement à ces industries innovantes contribuera à accélérer l’adaptation de notre économie aux enjeux et opportunités de la transition numérique.
Les Ministres soulignent que « les effets incitatifs du suramortissement se conjuguent avec les conditions de financement favorables et les mesures prises par le Gouvernement en faveur de la restauration des marges pour soutenir la croissance de l’investissement des entreprises. La reprise de l’investissement est l’un des signes que les entreprises retrouvent confiance dans leur avenir. La prolongation de cette mesure permettra d’amplifier cette dynamique positive».

 

Autres articles

Le moral des chefs d’entreprise est stable

Les chefs d'entreprise de l'industrie prévoient une stabilité de l'investissement en 2018 après une hausse de 4 % en 2017Enquête sur les investissements dans l'industrie.

Lire la suite

Les patrons ont le moral

Les chefs d'entreprise de l'industrie prévoient une nouvelle hausse de l'investissement en 2017 (+5 %

Lire la suite

Une nouvelle taxe sur les dividendes

Le gouvernement va proposer d'ici à la fin de l'année un dispositif fiscal destiné à remplacer la taxe à 3% sur les dividendes, qui a rapporté près de 2,15 milliards d'euros en 2015, mais a été retoquée vendredi par le Conseil constitutionnel.

Lire la suite

Impôts : Les chantiers de la rentrée

La DGFIP, l'administration chargée de la collecte des impôts en France, a présenté le bilan de son activité en 2016 et évoqué certains chantiers fiscaux en cours de réalisation.

Lire la suite

Harmonisation fiscale pour les instruments financiers

Les règles d'imposition des profits ou pertes réalisés par des personnes physiques fiscalement domiciliées en France sur les instruments financiers à terme sont harmonisées depuis le 1er janvier 2015.

Lire la suite

Réforme du LMNP en vue

Le gouvernement envisage de réduire l'avantage fiscal des loueurs en meublé non professionnels.

Lire la suite

Copyright @ ACTUSITE 2018 - Mentions légales